Le bonheur des allumettes

« Le bonheur, c’est continuer à avancer, même si la vie a de petits pièges. », R.

À la COBEFF, une école de formation continue pour les femmes, la dernière semaine de cours de décembre est consacrée à des ateliers artistiques. Quatre jours à explorer une nouvelle discipline, chant chorale, théâtre de petites formes, conte, percussions, danse… ou écriture poétique. Le dernier jour est consacré à une restitution du travail fait dans la semaine.

L’idée me trottait dans la tête depuis quelque temps : j’avais envie de fabriquer un livre dans une boîte d’allumettes.

Une boîte d’allumettes qu’on ouvre et oh, surprise, un livre accordéon qu’on peut déplier… Pourquoi ici ? Et pourquoi pas ? Un livre… Quelque chose qui réchauffe. Qui fait des étincelles. Qui éclaire un peu devant soi. Oui, la poésie, quelque chose comme ça.

Et pourquoi pas détourner La petite fille aux allumettes, en transformant ça en Les grandes dames aux amulettes ? Finalement – et c’est ça qui est bien – l’atelier s’est un peu transformé : il y avait un homme (le titre imaginé ne marchait plus), et l’idée d’amulette ne parlait pas trop aux stagiaires… Mais les amulettes, à quoi ça sert ? À se protéger, à être heureux.se… Alors c’est autour de ça qu’on a écrit, puis mis en boîte.

Le vendredi, exposition des livres dans la salle décorée d’un mobile préparé pour l’occasion et lecture entre deux craquements d’allumettes… Chouette !

– télécharger le livre Le bonheur des allumettes ici.