Fondus // Cartes postales

Du 27 juillet 2018 au 26 juillet 2019 (projet en cours :)), j’écris un poème fondu par jour. Le poème fondu, qu’est-ce ? Un texte de base (des pages d’un livre) sert à écrire un nouveau texte : on n’utilise que les mots disponibles dans le texte de base. J’ai fait un article détaillé sur cette expérience d’écriture d’un poème fondu par jour.

Un poème par jour, ça en fait, des poèmes !

De temps en temps, prendre du recul, lire, relire, extraire, classer, sélectionner.

J’en ai confié quelques uns à Nirine Arnold, photographe humaniste et graphiste, qui s’est chargée de les mettre en page.

Comme j’aime envoyer et recevoir du courrier, et l’idée que les mots peuvent ainsi voyager, ça a donné ces cartes postales fondues, exposées lors d’Aperti à L-Imprimerie en mai 2019.

poème fondu_enchantement_Amélie Charcosset

 

poème fondu_énigme_Amélie Charcosset

 

poème fondu_épiderme du jour_Amélie Charcosset

 

poème fondu tendresse_Amélie Charcosset

 

poème fondu vie Amélie Charcosset

Les poèmes fondus des cartes postales sont écrits à partir de pages de :
La sagesse du jardinier, de Gilles Clément ;
Bazaar, de Julien Cabocel ;
« Pirate », de Nicolas Cariven, publié dans Multiples n°76
Courbe salée, de Nora Gaspard,
Se dire psychanalyste et croire éventuellement qu’on l’est, de Michael Larivière.

Envie d’envoyer ces mots-là ou de les afficher chez vous ?
Les cartes postales sont en vente, 2,50.- à l’unité ou 10.- les 5. Contactez-moi :)

cartes postales fondues