Étiquette : dans un coin de l’atelier

le père de Blanche

Samedi dernier avait lieu, grâce au superbe réseau Kalame (réseau professionnel des animateurs.trices d’ateliers d’écriture en Belgique), une masterclasse avec Leïla Marouane et Veronika Mabardi, rencontre suivie d’un temps d’écriture. Deux incipit, un de Veronika, « Blanche ne parle pas », et un de Leïla, « Il n’avait rien à faire par là, mon père », à assembler, éloigner,… Lire la suite »

voiture, culture et autres trucs en -ure

Ce matin-là, c’est le dernier atelier à La Louvière. C’est un atelier que j’aime bien mais dont la logistique me coûte en énergie : je pars de chez moi à sept heures du matin, je reviens à Bruxelles à 13h30, le tout pour à peine deux heures d’animation. Mais pas de déconfiture, l’avantage quand même, c’est… Lire la suite »

mémoires fléchées et mots croisés

J’ai la chance d’animer depuis janvier un atelier avec un groupe d’anciens ouvriers des usines de sidérurgie de La Louvière. J’ai déjà longuement raconté une journée d’atelier ici. J’ai pris le train aujourd’hui pour les faire écrire une dernière fois – « ça va nous manquer, Amélie, on y a pris goût, à tes trucs, même… Lire la suite »