Je ne suis pas née ce matin

Je ne suis pas née ce matin, roman, Amélie Charcosset, autoédition, juillet 2021.
Télécharger le dossier de presse (présentation, extraits, paroles de lecteur·rice·s, propositions d’animations).

couverture je ne suis pas née ce matin

De quoi ça parle ?

Hannah et Margaux sont deux amies, parties dans un voyage au long cours juste après leurs études. Bientôt, un accident vient bouleverser leurs pérégrinations. Margaux est dans le coma. Hannah, à son chevet, se dépatouille avec la réalité : je ne suis pas née ce matin où commence le texte, je suis née plus tôt, bien plus tôt, il y a eu tout l’avant, l’avant du voyage, l’avant accident, mais si tu n’es pas, plus là pour m’en faire miroir, est-ce que je peux en être sûre ? Du fait d’avoir vécu, et de ce que j’ai vécu exactement.

Comment les choses peuvent-elles exister si elles ne peuvent plus être nommées ? Alors Hannah parle toute seule pour rééquilibrer la balance. Hannah tente de dire, de mettre en mots ce qui les a réellement traversées. Et pour garder le cap, elle repart en voyage juste à côté à la recherche des noms des objets que tout le monde connaît sans jamais savoir comment ils s’appellent (le truc en plastique que le coiffeur vous pose sur les épaules avant de vous couper les cheveux… vous voyez ?).

C’est une histoire pas très joyeuse (ok, on peut peut-être même dire triste) mais que j’espère néanmoins lumineuse : on y parle d’ailleurs, de rencontres éphémères de voyages, d’ambivalence des sentiments, de culpabilité et de comment elle s’apaise, de langues qui ne disent pas les mêmes choses, d’émerveillement du monde, d’amitié et d’amour, de résilience et de lanternes volantes.

À qui est-ce que ça s’adresse ?

À celles et ceux…
qui aiment prendre le large, parfois juste à l’intérieur d’elles et d’eux-mêmes ;
qui questionnent les langues, ce qu’elles disent et ce qu’elles taisent ;
qui aimeraient tout à coup regarder autrement les objets qui nous entourent ;

À celles et ceux…
qui aiment, d’amitié ou d’amour, et de toutes les nuances autour ;
qui ne savent pas toujours quoi faire des silences ;
qui ne se sont jamais demandé comment on appelait le tissu bordeaux qu’on pose sur les touches du piano pour les protéger et qui maintenant… aimeraient bien savoir 😉

À celles et ceux qui doutent… et à celles et ceux qui savent.

On en parle

– Sur le site 1001 héroïnes, « Je ne suis pas née ce matin est une perle d’émotions. Elle raconte l’attente, la reconstruction, les souvenirs, des voyages et la naissance d’une relation amoureuse dans une écriture merveilleuse, poétique, qui nous berce et nous embarque. »

– Chez Pauline Le Gall, « C’est ce genre de récits généreux dans lequel on trouve tout de suite sa place et quand vient le moment de tourner la dernière page, une petite joie flotte dans l’air. »

Commander le livre

– 25 € + 5 € de frais de port (Europe)
– 30.- + 3.- de frais de port (Suisse)
– Version numérique (epub)  : 15 € / 15.-

Merci de…
1) faire un virement, au choix, du montant de votre commande
– sur le compte français : FR73 3000 2010 6000 0010 2217 D82 ; BIC : CRLYFRPP
– sur le compte suisse : CH10 0839 0035 7099 1000 2, BIC : ABSOCH22 ; 1004 Lausanne
– via Twint : 078 710 91 32

avec la communication : « livre Je ne suis pas née »

2) m’envoyer un message via le formulaire ci-dessous en précisant le moyen de paiement utilisé et votre adresse postale. Le livre vous sera envoyé après paiement. Merci de votre intérêt !!

Le texte a été relu par Laure Bonnevie.
Le dessin de couverture et la maquette/le graphisme ont été réalisés par Anaëlle Clot.
Le livre a été financé via une campagne Ulule. Merci à tou·te·s les contributeur·rice·s !!

Envie d’en savoir plus sur les coulisses de cette aventure ? Je documente ça sur Tipeee.